Chirurgie du menton : Faire une génioplastie de réduction ou une liposuccion du menton ?

de | 28 septembre 2017

Il y a de nombreuses opérations de chirurgies esthétiques qui interviennent au niveau de la même zone du corps mais leurs procédures ne sont pas les mêmes. On peut citer par exemple la génioplastie de réduction et la liposuccion du menton. Qu’est-ce qui caractérise chaque chirurgie du menton et dans quels cas les effectuer ?

Quel est l’objectif de chaque chirurgie du menton ?

Recourir à une chirurgie du menton a pour but de redonner de l’harmonie à cette zone du visage afin que le profil facial soit plus beau. En effet, les deux opérations visent à modifier le menton en réduisant le degré de son apparence disgracieuse.

En effet, le menton peut paraître trop avancé par rapport au reste du visage. Cette disgrâce peut être constatée en vérifiant que la ligne virtuelle dans le sens vertical qui part du front, passe par le nez et finit au niveau du menton soit droite.

chirurgie du menton

Il existe donc deux cas d’avancement du menton. Soit sa structure est assez grande soit la peau du cou contient de la graisse du coup elle donne un aspect double au menton. Selon le cas, on opte respectivement pour une génioplastie de réduction et une liposuccion du menton.

La procédure d’une génioplastie de réduction

C’est une chirurgie du menton qui peut être effectuée selon l’une des ces techniques :

Une ostéotomie

Il s’agit de découper les excès osseux du menton suivant un niveau déterminé au préalable afin de garder l’harmonie du visage.

chirurgie menton

Un rabotage osseux au niveau de la mâchoire

Il s’agit d’un limage de l’os de la mâchoire qui permet de réduire la projection du menton.

La procédure d’une liposuccion du menton

Il s’agit d’une opération d’aspiration des amas graisseux à partir d’une incision effectuée au niveau de la peau du cou.

chirurgie esthétique du menton

La quantité de graisse éliminée doit être déterminée avec précision afin que le résultat de la chirurgie du menton soit significatif.