Que choisir entre chirurgie plastique et médecine esthétique ?

de | 9 octobre 2017

Actuellement, le recours aux traitements esthétiques non invasifs commence à devenir de plus en plus fréquent. Plusieurs patients optent pour ce type d’interventions pour plusieurs raisons. Cependant, d’autres se demandent si choisir entre chirurgie plastie et médecine esthétique n’exige pas une consultation auprès d’un spécialiste afin de savoir quelle est l’option la plus convenable. Voici tout ce qu’il faut savoir avant d’effectuer un traitement esthétique.

Pourquoi choisir la chirurgie plastique ?

Même avec l’augmentation des nombres d’opérations de médecine esthétique dans le monde, la chirurgie plastique reste la spécialité médicale la plus choisie par les patients. Se distinguant par ses effets durables et significatifs, elle présente l’avantage de pouvoir remodeler plusieurs zones du corps et un grand nombre d’anomalies et de disgrâces.

choisir entre chirurgie plastique et medecine esthetique

Que ce soit le visage, la poitrine ou la silhouette, qui sont les zones les plus remodelées par les patients, la chirurgie plastique se distingue par ses nombreuses techniques dont l’effet est efficace. On peut citer par exemple les opérations pour augmenter le volume de la poitrine, en l’occurrence la pose de prothèse et l’injection de graisse, ou encore les opérations pour rajeunir le visage comme le lifting ou la chirurgie des paupières.

Pourquoi opter pour la médecine esthétique ?

Actuellement, de nombreuses techniques de médecine esthétique ont été développées de façon à devenir de bonnes alternatives à certaines opérations de chirurgie plastique. L’autre objectif était aussi de réduire l’ampleur du traitement tout en obtenant un résultat significatif. Plusieurs personnes optent pour la médecine esthétique parce qu’elle n’engendre pas de lourdes suites opératoires et ne requiert pas une période de convalescence. Choisir entre chirurgie plastique et médecine esthétique se fait donc essentiellement sur la base de ces deux critères.

chirurgie plastique et medecine esthetique

Parmi les interventions non invasives les plus effectuées, on peut citer les injections de toxine botulique et de l’acide hyaluronique dans le visage, le rajeunissement des paupières par le laser ou encore l’aspiration de graisse par le froid, en l’occurrence le coolsculpting.

Un examen médical reste indispensable avant de choisir entre chirurgie plastique et médecine esthétique. En effet, l’âge ainsi que la nature des disgrâces à traiter sont les éléments qui permettent au médecin de vous recommander le choix le plus convenable.