Grossesse et allaitement après une réduction mammaire : Est-ce possible ?

de | 6 novembre 2017

La chirurgie esthétique des seins modifient considérablement l’état de la poitrine. Pour cela, la question que posent les patients après l’opération concerne l’effet d’un éventuel accouchement sur le résultat de l’opération. Prenons l’exemple de la grossesse et allaitement après une réduction mammaire, est-ce qu’il est possible pour la femme d’envisager d’avoir un enfant après la chirurgie ?

Rappel des effets de la réduction mammaire

Recourir à une opération de réduction des seins a pour but de rendre la poitrine plus harmonieuse avec l’ensemble de la silhouette. En effet, ce procédé chirurgical permet de traiter une malformation mammaire et de réduire la taille de la poitrine de quelques bonnets. Indépendamment du volume des seins réduit,  le résultat obtenu ne peut s’optimiser qu’après quelques mois.

En d’autres termes, grossesse et allaitement après une réduction mammaire peuvent remettre en cause l’effet postopératoire. Cependant, les médecins n’ont pas affirmé qu’il ne soit pas possible d’envisager un accouchement mais plutôt d’attendre une certaine période. Ils ont même évoqué les caractéristiques spécifiques de la grossesse et de l’allaitement.

grossesse et allaitement apres une reduction mammaire

Grossesse et allaitement après une réduction mammaire : Quel effet ?

L’harmonie de la poitrine que l’on obtient après une réduction des seins peut être affectée considérablement par la grossesse. Cette dernière provoque un relâchement de la peau de la poitrine causant ainsi une ptôse mammaire, en l’occurrence le phénomène des seins tombants.

Une grossesse après une réduction mammaire n’est pourtant pas interdite par les médecins. Il existe un certain délai à respecter pour pouvoir l’envisager sans modifier l’état de la poitrine. Les spécialistes recommandent généralement une période comprise entre 6 mois et un après l’opération avant d’envisager une grossesse.

Une fois ce délai respecté, la phase d’allaitement ne va pas provoquer une modification du résultat de la réduction mammaire. Cette dernière, dont le résultat s’optimise après un an au maximum, intervient au niveau des zones qui peuvent engendrer des problèmes d’allaitement, plus particulièrement l’aréole qui peut devenir insensible.

En plus de la réduction mammaire, demander à son chirurgien si on peut envisager une grossesse après une chirurgie esthétique en général est important.