Le « Grossifesse » pour des fesses sexy !

de | 23 février 2017

Le grossifesse fait fureur au Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une crème qui sert à agrandir les fesses. Oui, c’est bien à l’aide d’une pommade que les femmes ivoiriennes élargissent leurs bassins. Ce traitement banal, bien qu’il soit conçu en matière douteuse trouve un énorme succès au Côte d’Ivoire où on considère que « big is beautiful ».

Les ivoiriennes font tout pour plaire !

La folie d’avoir les fesses excessivement grosses atteint la quasi-totalité des femmes ivoiriennes. À cette miraculeuse « grossifesse » on donne des coups de pouce à l’aide des gaines « push-ups » ou du concentré d’aromates ! Plusieurs commerçants se sont enrichis au Côte d’Ivoire grâce à la vente de produits faisant grossir les fesses, agrandir les seins et même les membres des hommes.

grossifesse

Certains commerçantes qui exposent leurs produits au marché Treichville, confient « les femmes ayant peu de courbures sont rejetées par les hommes. Il faut avoir un « botcho » pour être considérée belle. Chaque jour, nous vendons des dizaines de pots de crèmes. Les femmes ici, s’en servent tout le temps.

Les effets du grossifesse : Entre résultat excellent et certaines complications

Les résultats sont excellents. Après un mois, les fesses deviennent pulpeuses et restent ainsi plusieurs années. Les médicaments élargissant ne sont pas efficaces, ça fait gonfler puis le changement disparait après quelques jours. Ma clientèle est toujours satisfaite et ça le rend vraiment très heureuse. »

D’autres commerçantes stipulent que les traitements vendus sur le marché de Treichville proviennent du Nigeria et de certains pays anglophones. Ils se composent de corticoïdes et peuvent être à l’origine de plusieurs complications comme le diabète, les infections et l’hypertension. Des milliers de victimes subissent aujourd’hui, les répercussions de ces traitements dangereux. Pourtant, on continue à les distribuer partout dans le pays.

le grossifesse

Quelles sont les autres méthodes utilisés en Côte d’Ivoire ?

Outre la crème pour grossir les fessiers, il existe aussi une autre méthode que pratiquent les femmes ivoiriennes afin d’arrondir leur postérieur. Elles se font introduire le concentré d’aromates par voie anale dans l’espoir d’avoir des croupes dodues ! Parfois, elles le liquéfient pour l’introduire aisément à l’aide d’une seringue.

Ces femmes pensent que le « cube magic » est riche en ingrédients nutritifs susceptibles de galber les fesses. Certaines utilisent des centaines de « cubes Magic » afin de garder au top leur forme fessière ! D’ailleurs, de nombreuses femmes ont succombé à cause de cette mauvaise pratique.  Des compagnes de sensibilisation ont été menées. Pourtant, la tentation subsiste encore notamment, chez les jeunes filles minces.