J’ai recouru à une plastie abdominale !

de | 1 avril 2016

Certaines femmes nagent dans leurs vêtements, d’autres nagent…dans leur ventre. Pour celles qui souhaitent réajuster une peau distendue et se sentir à nouveau belle en maillot, la plastie abdominale offre d’excellents résultats.

plastie abdominale

Bénédicte, 43 ans

« Je suis maman de trois enfants, l’aîné a 12 ans. Des enfants que j’ai mis au monde à trois ans d’intervalles. Il y a 4 ans, soit une année après la naissance de mon dernier enfant, je ressentais un léger dégoût de ma personne. Mon ventre plat et ferme d’autrefois s’était transformé en un ballon tout rond et « dégoulinant », pardonnez- moi l’expression ! Mon ventre était très abîmé par les grossesses avec un excédent de graisse et de peau. J’ai décidé de me mettre au régime: légumes verts, poisson, volaille. Mais rien n’y a fait : mon poids n’était pas en excès. Alors je me suis inscrite dans un club de gym, j’ai même pris un entraîneur pour accentuer mes efforts sur les abdos. Le problème, c’est que ma peau était en excès tellement elle avait été distendue par mes grossesses à répétition.

Après 4 ou 5 mois d’efforts intensifs pour retrouver ma silhouette de rêve j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de recourir à une méthode beaucoup plus directe et efficace : la chirurgie esthétique. Pour moi c’était un peu comme choisir la solution de facilité mais je n’avais pas le choix. Ou j’abandonnais l’idée d’avoir un corps qui me plaisait ou je passais sur le billard. J’ai pris rendez vous avec un chirurgien que ma sœur m’avait conseillé. Le rendez-vous s’est très bien passé, je me sentais très rassurée, en confiance. Le diagnostic du chirurgien : un ventre rond avec un excédent de peau. Il fallait associer une liposuccion avec une résection de peau qui permettait de retendre celle-ci tout en « dégraissant » le ventre. Ceci permettant de redessiner la taille et d’affiner la silhouette.

Un mois après, je me suis faite opérée sous anesthésie générale. L’intervention a duré une heure trente. L’incision était petite, au ras des poils pubiens et les suites opératoires étaient rapides m’avait-on dit. Tout s’est bien passé, en me réveillant j’avais mal au ventre bien sûr, comme si on m’avait roué de coups, mais la douleur était largement supportable grâce aux antidouleur et anti- inflammatoires. J’ai été hospitalisée un peu plus de 24 heures. Huit jours après, j’ai pu reprendre mon travail sans aucun problème et sans aucune gêne fonctionnelle. J’étais contente de voir peu à peu mes bleus disparaître et de pouvoir remettre mes robes près du corps.

Le résultat définitif est apparu vers le 6e mois après l’intervention. Mon ventre a dégonflé progressivement, les petites irrégularités se sont estompées dans ce délai. Il est vrai que j’ai une bonne qualité de peau et que je suis encore jeune, du coup les résultats n ‘en sont que meilleurs mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Dès le départ, mon chirurgien m’a dit qu’a priori je n’aurai pas de problèmes. Je remets mes pantalons d’avant mes grossesses et surtout je me sens revivre sur la plage en maillot de bain deux pièces !

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire